Géologie de la Nouvelle-Calédonie

La Nouvelle-Calédonie est une île située à l'est de l'Australie et au nord de la Nouvelle-Zélande en Océanie. Il y a 85 millions d'années, cette région a subi de nombreuses activités tectoniques qui laissent place aujourd'hui aux îles paradisiaques bien connues.

Grande-Terre, la plus grande île de l'archipel, s'est formée lors du détachement d'un morceau du super continent Gondwana (Croix du sud, 2014). Cette île est en majeure partie constituée de roches sédimentaires et volcaniques, mais contient aussi d'importantes roches métamorphiques. En effet, les étendues de roches basaltiques et ultrabasiques proviennent de l'obduction de la plaque pacifique sur la plaque australienne. Cet événement a notamment causé un plissement suivi d'un métamorphisme intense de la région qui provoqua la formation des schistes, micaschistes et éclogites présents en grande quantité sur le territoire calédonien.

Selon la DIMENC (Direction de l'Industrie, des Mines et de l'énergie de la Nouvelle-Calédonie), une des hypothèses de la formation des îles Loyauté, composées de quatre petites îles situées au nord-est de Grande-Terre, est qu'elles correspondraient à un ancien arc volcanique issu d'une subduction, suivi d'un volcanisme de point chaud plus récent. Les îles Loyauté seraient d'anciens atolls (îles constituées de récifs coralliens au pourtour) construits sur cet arc volcanique. Lors du bombement dû au poids de l'arc volcanique Vanuatu situé au nord-est, la sédimentation de calcaire a pu avoir lieu.

Les principales ressources minérales présentes sur le territoire de la Nouvelle-Calédonie sont notamment le Nickel et le Cobalt. Ces minéraux se retrouvent en majeure partie dans les zones de saprolites et de latérites qui sont respectivement issues de la décomposition de la roche mère et de l'altération des roches ferrifères. En effet, 25% des ressources mondiales en nickel se retrouveraient sur le territoire calédonien. Toutefois, la partie économiquement exploitable ne constituerait que 9% des réserves mondiales (Pitoiset, 2008).

Enfin, la Nouvelle-Calédonie est une région très intéressante autant d'un point de vue géologique que minier. En effet, son histoire géologique complexe laisse place à un territoire rempli de richesses minérales qui constituent une importante part économique du pays.

Références

Croix du sud. J. J. Espirat. (2014). Géologie de la Nouvelle-Calédonie. Tiré de : http://www.croixdusud.info/geo/nc_geol.php

Direction de l'Industrie, des Mines et de l'Énergie de la Nouvelle-Calédonie. (2014). Tiré de: http://www.dimenc.gouv.nc/portal/page/portal/dimenc/geologie/histoire_geologique_nouvelle-caledonie/ride_loyaute

Pitoiset, A. (2008). Le nickel en Nouvelle-Calédonie. Tiré de : http://www.mncparis.fr/uploads/Nickel_MNC.pdf